Aujourd’hui, en France, on estime que la population féline française s’approche des 13 millions. Ces petites bêtes à ronrons accompagnent beaucoup de familles. Et prendre soin de son chat, c’est important. On pense aux vaccins, à contrôler son état dès qu’il est malade, on guérit les petites blessures… Mais on oublie souvent les dents ! Pourtant elles sont essentielles pour le bien-être de votre compagnon.

De quoi se compose la dentition d’un chat ?

Les dents définitives chez le chat se répartissent de cette manière :

  • 12 incisives : elles correspondent aux petites dents qui se trouvent devant, elles sont divisées entre le bas et le haut de sa mâchoire (six en bas et six en-haut).
  • 4 canines : elles sont longues et pointues. Le chat en compte deux sur la mâchoire du haut et deux sur la mâchoire du bas.
  • 10 prémolaires : elles se trouvent entre la canine et la molaire. Le chat possède six prémolaires en-haut réparties de chaque côté de sa mâchoire supérieure (trois et trois) et quatre prémolaires en-bas avec deux de chaque côté de sa mâchoire inférieure.
  • 4 molaires : elles se trouvent tout au fond des mâchoires du chat avec deux sur la mâchoire supérieure et deux sur la mâchoire inférieure.

Les causes possibles de la perte de dents chez les chats

Lorsqu’il est chaton, il est normal que votre chat perde ses dents. Là ou il faut s’inquiéter, c’est quand votre chat est adulte : c’est alors soit due au vieillissement, soit à une maladie. La deuxième dentition d’un chat adulte est censée lui permettre de chasser, de se toiletter et de mâcher pour le reste de sa vie. Ses dents sont donc très importantes pour sa santré et son bien-être.

C’est un chaton

À l’image des humains, les chatons ont des dents de lait, qu’ils perdent lorsqu’ils grandissent pour finalement avoir leur dentition définitive. Leurs petites quenottes leur servent à beaucoup de choses : à manger, mais aussi à chasser ses proies et à jouer avec les autres chats.

Les chatons perdent leurs dents de lait vers l’âge de 4 à 9 mois, alors que 30 nouvelles dents adultes permanentes prennent leur place. Elles tombent dans l’ordre suivant : vers deux à trois semaines pour les incisives, vers trois à quatre semaines pour les canines et vers cinq semaines pour les prémolaires.

Attention, il faudra prendre garde à ce que votre chaton perdent bien toutes ses dents. Si jamais il rencontre des difficultés à s’alimenter, cela peut-être dû des gencives douloureuses. Les dents de lait peuvent empêcher la sortie des dents définitives ce qui provoquera une mauvaise orientation de celle-ci par la suite. Si c’est le cas, vous devez vous rendre chez votre vétérinaire afin qu’il extrait directement les dents de lait.

Il est âgé

Un chat est considéré comme âgé quand il atteint l’âge de 10 ans. À cette période, ses dents vont commencer à tomber, vous devez donc vérifier régulièrement que votre chat se nourrisse sans difficulté. Pour lui simplifier la vie, proposez à votre animal des aliments ramollis comme de la pâtée ou des croquettes que vous avez préalablement trempées dans de l’eau tiède. Ce sont des choix qui faciliteront grandement sa mastication.

Il a une maladie dentaire

Les deux tiers des chats de plus de 3 ans sont touchés par des maladies dentaires. Si beaucoup de chats ont des maladies dentaires, c’est dans la majorité des cas à cause de l’accumulation de la plaque dentaire, développée par des bactéries qui s’accumulent sur la surface des dents lorsqu’ils prennent leurs repas. Pour éviter ce phénomène, il est recommandé de nettoyer les dents de son chat régulièrement. Auquel cas, cette plaque risque bien de se minéraliser en tartre et en calcul, elle deviendra alors très dommageable pour votre compagnon à 4 pattes, car elle peut se transformer en gingivite.

Une gingivite

Si votre chat a des gencives rouges et gonflées, cela peut être les premiers symptômes d’une gingivite. C’est une affection particulièrement douloureuse pour votre chat, qui entraîne généralement une perte d’appétit, des difficultés pour manger et une mauvaise haleine. Si le mal s’empire, cela peut conduire à terme à un décollement de la gencive qui provoquera une chute des dents. Le trou laissé par la dent qui sera tombée sera une véritable porte d’entrée pour toutes les bactéries qui pourront alors atteindre les organes de votre chat. Ce sera aussi sûrement la cause d’apparition d’abcès dentaires.

Vous l’aurez compris, c’est une maladie qu’il faut absolument soigner ! Elle se guérit facilement, à base d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, l’application quotidienne d’un gel de chlorhexidine et un détartrage (voir même des extractions de dents si elles sont en très mauvais état). Si votre chat a des ulcères, le vétérinaire prescrira aussi sûrement des antibiotiques.

Un abcès dentaire

Si votre chat ne se nourrit plus, c’est un mauvais signe. Il est possible qu’un abcès dentaire le fasse tellement souffrir qu’il refuse désormais de ne plus s’alimenter pour ne plus avoir mal. Un abcès dentaire, c’est une infection localisée apparue suite au développement de bactéries dans sa bouche. Elle peut faire suite à un traumatisme ayant provoqué le déchaussement d’une dent ou à une mauvaise hygiène dentaire. Il ne faut surtout pas laisser traîner ces infections, car elles peuvent s’étendre à d’autres zones de la tête.

Il faut alors observer la gueule de votre chat pour déterminer plusieurs symptômes. S’il a une mauvaise haleine, une salivation abondante, une gingivite (liseré rouge foncé entre la gencive et la dent), de la fièvre… Vous devez vous inquiéter ! Il faut emmener votre animal chez le vétérinaire afin qu’il détermine s’il s’agit d’un abcès dentaire, grâce à une radio, et si c’est le cas, à quel niveau en est l’infection.

Si vous prévenez l’infection assez tôt, le vétérinaire pourra se contenter d’effectuer un détartrage et de prescrire des antibiotiques. Si ce n’est pas le cas et que l’abcès est déjà bien organisé et étendu, il faudra alors procéder à une extraction dentaire en plus du détartrage. Un nettoyage de l’abcès avec un drainage du pus sera aussi réalisé.

Une stomatite

La stomatite féline est une maladie provoquée par une inflammation sévère ou une ulcération des tissus de la cavité buccale. Elle est très douloureuse pour votre chat et peur survenir avant même l’âge de ses 1 ans. Certaines races sont prédisposées à cette maladie, particulièrement les Himalayens et les Persans.

Si la bouche de votre chat est très rouge, très enflammée et qu’il refuse systématiquement que vous examiniez ses dents, il est fort probable qu’il ait une stomatite. Dans certains cas, cette maladie peut même provoquer une malnutrition, votre chat n’arrivant plus à mastiquer sans douleur.

Pour soigner la stomatite, votre vétérinaire devra procéder dans la plupart des cas à une opération chirurgicale et une extraction dentaire.

Mon chat a les dents cassées

Chez les félins, les fractures dentaires sont courantes (notamment au niveau des crocs), mais cela ne veut pas dire qu’elles ne sont pas douloureuses : chez les chats, le tissu pulpaire s’étend quasiment jusqu’à l’extrémité de la dent, donc même les plus petites fractures peuvent causer des douleurs à la racine. Il ne perd pas concrètement une dent, mais une partie de sa dent, et cela peut avoir des conséquences : les fractures ouvertes peuvent entraîner des abcès, un gonflement du visage ou une infection systémique. Les dents fracturées sont de couleur grise.

Si vous l’emmenez chez un vétérinaire, le traitement choisi va dépendre de la sévérité de la fracture et de l’état de la dent. Cela peut conduire à une extraction ou à un traitement du canal radiculaire. Les fractures dentaires peuvent être causées par des traumatismes, mais aussi par des maladies qui vont affaiblir les dents et provoquer leur casse.

Garantir à mon chat une bonne hygiène dentaire

Pour prémunir votre chat de tous ces désagréments, vous pouvez lui brosser les dents avec une brosse à dents à poils souples, accompagné d’un dentifrice spécialement conçu pour votre animal (n’utilisez surtout pas de dentifrice dédié aux êtres humains, il est toxique pour eux!). Il est préférable de l’habituer à recevoir ce traitement dès chaton, pour qu’il s’y habitue plus facilement. Un brossage effectué une fois par semaine réduit la formation de tarte de 75 % et s’il est fait tous les jours (pendant 1 à 2 minutes maximum), il peut la diminuer de 90 %.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici