Une côte fêlée est une fracture particulière et superficielle de la côte. Il est parfois difficile de détecter une côte fêlée et il n’existe pas toujours un traitement adapté. Pourtant il est important de prendre rapidement des mesures afin d’éviter les complications.

Comment une côte peut-elle se casser ?

Plusieurs raisons peuvent amener à une côte cassée. Un choc violent est la raison qui nous vient à l’esprit directement mais cela peut être dû à bien d’autres événements. Les courses de karting ou d’automobiles peuvent provoquer une fracture de vos côtes, ainsi que tous les sports nécessitant des contacts physiques. Certaines raisons peuvent faire rire, mais cela peut arriver à tout le monde. Une toux chez les personnes avec une ossature fragilisée est un effort qui peut fêler une côte, tout comme le port d’un poids trop lourd.

Il faut savoir qu’une côte fêlée n’est pas cassée. Sur une radio, seul un trait suspect indiquera que votre côte a été touchée.

Comment savoir si une côte est fêlée ?

Une côte en mauvais état se manifeste généralement par une douleur intense. Il est possible que vous ne ressentiez pas cette douleur. Au quotidien, tant que vous ne faites pas de mouvements brusques ou que vous ne portez pas de choses lourdes, la douleur peut rester minime ou inexistante.

A découvrir aussi  Quels sont les bienfaits des bols Tibétains ?

Cependant, si en toussant une douleur apparaît, si en portant un pâque de lait vous sentez une gène au niveau de vos côtes, pensez à consulter un spécialiste.

Combien de temps dure la douleur ?

La douleur peut s’étendre sur plusieurs semaines, entre 2 et 6 semaines environ. Rassurez-vous, elle ne reste vive que 2 semaines. D’après les spécialistes, 4 semaines sont nécessaires pour que les os se consolident. Les douleurs costales sont souvent très fortes. Dès l’apparition de la douleur, il faut consulter un médecin généraliste. Après une court examen, il y a de grande chance qu’il vous envoie passer une radio. L’objectif de cette radio est de déterminer l’ampleur des dégâts.

Quelles sont les complications possibles ?

Des côtes fêlées non traitées peuvent engendrer des complications. Une personne avec une fracture des côtes ne se ménageant pas peut voir la durée de sa douleur s’étendre à plus de 6 semaines. La fracture peut se transformer en pneumothorax. Le patient peut s’exposer à des contusions pulmonaires. Les côtes fêlées ne sont pas à prendre à la légère.

Quels traitements pour soigner une côte fêlée ?

Comment traiter une fêlure des côtes ? Cela va dépendre du nombre de côtes fêlées et de la gravité de ces fêlures. Seule une radio pourra nous le dire. Des traitements sont souvent associés aux fractures et aux douleurs costales. Le bandage circulaire peut être prescrit à des patients ne souffrant pas de problèmes de respiration. Cette bande collante, à positionner sur le thorax, va permettre de diminuer la douleur ressentie. Si des problèmes de respiration sont détectés, une hospitalisation peut-être envisagée.

A découvrir aussi  Quels sont les risques de la greffe capillaire ?

Des traitements naturels existent. Vous pouvez utiliser de la glace ou des sachets de légumes surgelés pour soulager votre douleur. Le maître-mot c’est repos ! Posez des compresses humides et chaudes sur vos côtes facilitera la guérison, ainsi qu’un bon bain chaud. De nombreuses astuces vont vous permettre de soulager votre douleur et de favoriser votre guérison :

  • Ne pas fumer pendant votre convalescence
  • Dormir le corps bien droit
  • Faire attention à sa posture tout au long de la journée

Vous pouvez aussi vous tourner vers la médecine douce. Un homéopathe va pouvoir vous prescrire un traitement pour accélérer la guérison. Un magnéto thérapeute va faire appel aux aimants pour diminuer votre douleur.

Des remèdes de grand-mère peuvent être très efficaces. Mélangez une cuillère à soupe de vinaigre de cidre dans un peu d’eau. Plongez-y un tissu propre et maintenez fermement contre vos côtes douloureuses pendant 15 minutes. Cela apaisera vos maux. Dans un bain tiède, vous pouvez aussi y déposer du sel d’Epsom, cela va aider à la guérison. Rajoutez des gouttes d’huile de lavande pour relaxer vos muscles et vous détendre totalement.

Que peut-on continuer de faire avec une côte fêlée ?

Avec une côte fêlée, il faut favoriser le repos et les sports « doux ». De l’activité physique est possible mais il ne faut pas de choc ou d’effort important. La marche à pied, le vélo d’appartement et la piscine sont les 3 activités à favoriser mais toujours à faible intensité. Si vous ressentez une douleur pendant la pratique, il ne faut pas forcer. Cela risquerait d’augmenter votre durée de guérison.

A découvrir aussi  Pourquoi utiliser un shampoing solide anti cheveux blanc ?

Qu’est-ce qui est interdit ?

Interdit est un terme fort mais il faut bien se rendre compte qu’une fêlure mal traitée peut entraîner de grave conséquences et vous immobiliser pendant une longue période. Pendant votre convalescence, les sports avec des contacts physiques, de sorties à la fête foraine et les efforts intenses sont à proscrire. Évitez d’aller à un spectacle humoristique. Rire peut déclencher une forte douleur.

Côte fêlée, névralgie intercostale ou déchirure musculaire ?

N’essayez pas de vous auto-diagnostiquer. « Côte fêlée » est le diagnostic le plus courant lorsqu’une douleur costale se manifeste. D’autres raisons sont pourtant envisageables. Vous pouvez souffrir d’une côte déplacée ou d’une déchirure musculaire. Qu’est qu’une névralgie intercostale ? La névralgie intercostale provient d’une inflammation ou d’un dommage du nerf intercostal. Ce nerf est situé entre les côtes.

La déchirure musculaire intercostale est aussi à envisager. Il y a plusieurs stades de lésions musculaires : la contracture, l’élongation, la déchirure, le claquage, la rupture ou la désinsertion. La différence entre toutes ces lésions ? La profondeur. Lorsqu’il y a une déchirure, les fibres du muscle sont lésées et rompues. Cela va provoquer chez le patient une douleur brutale, un ballonnement du muscle ou une forte contraction et un hématome.