Le permis de conduire coûte en moyenne 1800 euros. Ce coût rend le permis de conduire inaccessible à certains foyers. Il existe cependant de nombreuses aides pour financer son permis de conduire.

Un simulateur d’aide au permis de conduire

Un réseau d’écoles de conduite propose un simulateur identifiant les aides au permis auxquelles une personne peut prétendre. Le futur candidat doit répondre à plusieurs questions afin de pouvoir découvrir le montant de ces aides. Il s’agit de questions sur sa situation : êtes-vous étudiant ? Avez-vous un emploi ? Êtes-vous inscrit à pôle emploi ? Et des questions plus précises : faites-vous du bénévolat ? Touchez-vous le RSA ? Avez-vous un handicap ?

La réponse à ces questions va permettre au simulateur d’avoir vu sur la situation globale de la personne. En fonction de ça, il va pouvoir énumérer et faire une présentation succincte des principales aides pour passer le permis de conduire. Pour toucher ces aides, il faut se renseigner davantage suite à cette présentation et faire les démarches pour les toucher.

Toucher des aides pour la conduite accompagnée

La conduite accompagnée permet d’augmenter ses chances pour le jour de l’examen final. Le taux de réussite après la conduite accompagnée est de 74% contre 55% en formation classique. Avec un permis obtenu après la conduite accompagnée, la période probatoire est seulement de 2 ans pendant lesquels le jeune conducteur gagne 3 points par année passée sans commettre d’infraction. En formation classique, la période probatoire est de 3 ans et le nouvel usager de la route gagne seulement 2 points par année passée sans commettre d’infraction.

A découvrir aussi  Butée d'embrayage défectueuse : que faire ?

Les candidats au permis peuvent commencer la conduite accompagnée dès l’âge de 16 ans dans n’importe quelle école de conduite. Toutes les écoles de conduites ne proposent pas la conduite accompagnée au même prix. Par exemple, Ornikar propose la conduite accompagnée à un prix très attractif.

Pour aider les jeunes à passer leur permis plus facilement, l’Etat a mis en place le permis à 1 euro par jour. Ce financement s’adresse aux personnes de 16 à 25 ans en formation ou en conduite accompagnée. Il se matérialise sous la forme d’un prêt à taux zéro de 800 à 1200 euros. Pour bénéficier de cette aide, les jeunes futurs conducteurs doivent s’adresser à l’un des établissements financiers proposant cette offre (banque, assurance ou établissement de crédit).

Certaines mairies ont mis au point des systèmes de bourses pour faciliter l’accès au permis. Ces bourses sont destinées aux personnes de 18 et 25 ans ayant des difficultés à subventionner eux-mêmes leur permis. Dans certaines communes, des aides sont proposées en échange de quelques heures de bénévolat.