Pour bien protéger leurs activités, les professionnels peuvent souscrire à un type d'assurance spécifique, c’est ce que l’on appelle l'assurance professionnelle. Beaucoup se demandent si les assurances professionnelles sont obligatoires. Justement, nous allons tout vous expliquer dans cet article et nous allons vous présenter les principaux contrats d’assurance pour professionnels pour bien choisir selon votre cas !

Qu’est-ce qu’une assurance professionnelle ?

L’assurance professionnelle sert à protéger une entreprise, ses salariés et ses dirigeants. Elle est destinée aussi et surtout pour la responsabilité civile ainsi que pour la protection des locaux et de leurs marchandises. Toutefois, il est important de savoir qu’une assurance pro ne couvre un professionnel que lorsqu’il s’agit de risques liés à l’entreprise et pas à sa vie privée.

assurance professionnelle definition

Il existe plusieurs types d’assurances professionnelles, même si l’assurance responsabilité civile pro est la plus répandue, vous pourrez en tant que professionnel souscrire à un contrat avec différentes garanties qui soient adaptées à votre activité. Un artisan du bâtiment par exemple ne sera pas exposé aux mêmes risques que quelqu’un qui travaille depuis son domicile.

A découvrir aussi  Quelles sont les notions à connaitre dans le vocabulaire du trading ?

Est-ce obligatoire de souscrire à une assurance professionnelle ?

L’assurance pour professionnels peut être obligatoire en fonction de l’activité exercée. Certains métiers réglementés doivent impérativement souscrire à une assurance responsabilité professionnelle comme :

  • les experts-comptables et notaires ;
  • les avocats et huissiers de justice ;
  • les professionnels du bâtiment ;
  • les professions médicales et paramédicales ;
  • les agences de voyage et agences immobilières ;
  • les professionnels de l’automobile ;
  • les agents d’assurance.

En effet, l’assurance responsabilité civile est obligatoire pour toutes ces professions. Mais pour les autres, elle est facultative, mais fortement recommandée. Les conséquences financières peuvent être très importantes en cas de faute professionnelle ou en cas de dommages causés à autrui. Pour d’autres professions comme celle du bâtiment, les professionnels sont obligés de souscrire à une assurance décennale avant le début du chantier.

Quelles sont les principales assurances pour professionnels ?

La responsabilité civile pro

La responsabilité civile professionnelle permet de protéger l’entreprise des dommages causés à autrui, c’est-à-dire si vous, en tant que dirigeant, vos salariés, votre matériel, vos locaux ou vos produits, causez des dommages à des tiers.

L’assurance multirisque pro

L’assurance multirisque professionnelle couvre les risques liés aux biens matériels de l’entreprise. Cette assurance n’est pas obligatoire, mais recommandée à toutes les structures. Elle peut couvrir les locaux, les marchandises, le matériel et les données informatiques. Elle peut également vous aider à payer les frais d’éventuels sinistres. Vous avez un champ très large de couverture avec l’assurance multirisque pro, il suffit de choisir un contrat qui s’adapte à votre activité.

A découvrir aussi  Quels sont les services d'une carte gold ?

La garantie décennale

Si vous êtes un professionnel de rénovation ou de construction, vous devrez souscrire à une garantie décennale pour faire face aux éventuels dommages liés à votre activité. Cette assurance vous couvre du début de votre chantier jusqu’à ses 10 ans en cas de détériorations. En effet, si le bâtiment dans lequel vous avez travaillé est devenu impropre ou inhabitable ou si la solidité d’un ouvrage est affectée, vous serez couvert avec la garantie décennale.

La mutuelle d’entreprise

Si vous êtes le dirigeant d’une entreprise, vous devrez proposer une assurance santé complémentaire à vos salariés. Celle-ci leur permet de faire face à leurs dépenses de santé, notamment lorsqu’elles ne sont pas totalement remboursées par la Sécurité sociale.

Vous avez le choix de souscrire à l’assureur ou au mutualiste que vous souhaitez, mais la loi vous impose quelques obligations comme le fait de participer à 50 % au minimum au montant de la cotisation, le contrat choisi doit garantir le remboursement du panier de moins minimal et tous les salariés doivent bénéficier de votre mutuelle collective sauf pour des cas particuliers (par exemple si un salarié a déjà une complémentaire santé ailleurs).