Vous êtes investisseur et vous souhaitez adoucir vos impôts tout en ayant un revenu régulier ? Pensez à placer votre fonds dans des parts de SCPI (Société Civile de Placement Immobilier). En effet, c’est un excellent véhicule financier, qui vous permet, en plus de ce qui a été cité précédemment, de constituer votre propre patrimoine immobilier. Pour savoir comment investir dans des parts de SCPI, nous vous invitons à lire la suite de cet article où nous vous expliquons tout.

Les différents moyens d’investissement en SCPI

En général, l’investissement en SCPI est prévu pour le long terme, dans l’optique de constituer un patrimoine immobilier, dont la valorisation au fil du temps permet d’agrandir votre capital. Encore faut-il acquérir des parts de SCPI. Pour ce faire, vous avez le choix entre quatre moyens de financement possibles. Découvrons les !

Le financement au comptant

Cette méthode consiste à effectuer un achat de parts de SCPI en direct (les payer immédiatement). Cette option est à privilégier dans le cas où le prix d’acquisition serait dans vos moyens. Choisissez donc la somme à investir selon le montant de votre épargne, et pour limiter les risques, il est préconisé de diversifier votre patrimoine immobilier.

A découvrir aussi  La philanthropie à la rescousse du journalisme ?

D’un point de vue fiscal, vous devez étudier attentivement la fiscalité de cette méthode de financement avant de la choisir. En effet, les revenus fonciers que vous recevez de votre SCPI sont taxés chaque année à votre tranche marginale estimée à 45 %, en plus des prélèvements sociaux qui s’élèvent à 17 % auxquels ils sont soumis. En somme, cela fait un taux de fiscalité de 62,2 %. Vous devez également savoir que la valeur de vos parts de SCPI est intégrée à la base imposable à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Si vous ne détenez qu’un petit patrimoine immobilier, et que vous êtes soumis à un faible taux d’imposition, cette méthode est parfaite pour vous. Effectivement, elle vous permet de minorer votre charge fiscale.

Le financement à crédit

Si votre épargne disponible ne vous permet pas d’acheter des parts de SCPI en direct, ou si la fiscalité de ce mode de financement ne vous convient pas, vous pouvez opter pour un financement par crédit bancaire. Il s’agit d’une excellente méthode d’acquisition des parts de SCPI, sans engager pour autant un conséquent apport personnel. De cette manière, vous aurez la possibilité d’acheter davantage de parts que ce que votre solde d’épargne vous aurait permis d’acquérir au comptant.

A découvrir aussi  Que pensent les investisseurs des placements dans l'immobilier locatif ?

Cela est d’autant plus avantageux que le faible taux d’intérêts qui est déduit des revenus fonciers. Il en est de même pour les mensualités. En revanche, il serait judicieux de ne pas s’appuyer uniquement sur les revenus, car le rendement de la SCPI, ainsi que la valeur des parts ne sont, en aucun cas, garantis.

Le démembrement

En général, l’acquisition des parts de SCPI se fait en pleine propriété. Cependant, un démembrement est également envisageable. Cela consiste à partager les droits entre l’usufruitier et le nu-propriétaire pour une durée déterminée comme suit :

  • L’usufruit : détention des revenus locatifs pendant tout la durée du démembrement,
  • la nue-propriété : la pleine propriété est récupérée au terme de la période de démembrement.

En étant nu-propriétaire, vous ne serez soumis à aucune imposition pendant toute la durée du démembrement, tout en ayant le bénéfice de la décote du tarif d’achat.

Le financement via assurance-vie

Dans l’optique d’alléger la pression fiscale des parts de SCPI, tout en ayant leur pleine propriété, privilégiez leur intégration à votre contrat d’assurance-vie. Pour ce faire, souscrivez un contrat multi support qui vous donnera ce droit. Ce faisant, vous bénéficierez des avantages fiscaux attrayants qu’offre ce mode de financement. Cependant, le choix d’assurance-vie proposé par la majorité des compagnies d’assurance est très réduit, vous devez donc trouver la bonne.

A découvrir aussi  Post covid : les entreprises se réinventent pour assurer leur pérennité

Quels sont les différents types de SCPI ?

Après avoir choisi votre mode de financement, vous devez à présent déterminer le type de SCPI dans lequel vous voudriez effectuer un placement. Principalement, on en distingue trois types sur le marché, du moins, ce sont les plus prisés par les investisseurs :

  • La SCPI de rendement : la plus présente et la plus connue sur le marché. Elle vous permet de constituer votre patrimoine immobilier avec un rendement de 4 à 5 %/an,
  • La SCPI fiscale : elle présente un rendement mensuel inférieur que la précédente, mais elle offre plus d’avantages fiscaux,
  • La SCPI plus-value : elle permet d’acquérir des parts immobilières à tarifs bas pour faire plus de bénéfices à la revente.

Comment choisir la SCPI ?

Avant d’investir aveuglément dans une SCPI quelconque au risque d’en sortir perdant, vous devez tenir compte de certains paramètres d’une importance capitale. D’abord, vous devez connaître la valeur réelle du patrimoine de la SCPI, et pour cela, vous devez vous renseigner sur sa valeur de reconstitution.

Vous devez également prendre en considération son taux d’occupation financier, ainsi que la valeur de ses mises en réserve.